2010年2月3日星期三

Analyser un texte

Avant de lire un article/un texte, il faut savoir ‘’la source du texte (d’où il vient, d’où est-il extrait ?)’’
Et puis, analysez le texte/ l’article en fonction d’éléments suivants :
1. la nature du document
2. le contenu
3. la visée du texte (le message) = l’intention de l’auteur
4. Faits de langue caractéristiques

1. la nature du document :
une typologie des textes :
A. texte narratif ( v. narrer (désuet), raconter /n. narration )
B. texte descriptif ( v. décrire / n. description )
C. texte informatif / explicatif ( v. renseigner, expliquer )
D. texte argumentatif

2. le contenu :
A. texte narratif : le texte raconte une suite d’événements/ donner ses nouvelles.
B. texte descriptif : le texte montre donnu à voir/ mot: émouvant.
C. texte informatif / explicatif : le texte renseigne et explique
D. texte argumentatif : le texte nous donne un avis, une opinion.

3. la visée du texte (le message) = l’intention de l’auteur
B. texte descriptif : émotions, sentiments

4. Faits de langue caractéristiques :
A. texte narratif : tu / Présent , Passé simple( le temps du récit, pas pour l’oral ) , Passé composé ( le temps de l’oral, pour raconter le fait )
B. texte descriptif : Imparfait, Présent / a.
D. texte argumentatif : je

Les consignes :
1. la source du texte ( D’où il vient ? / D’où est-il extrait ? )
2. le temps ( présent, imparfait, passé composé, passé simple)
3. la nature du document (texte (1) narratif /(2 ) descriptif /(3) informatif, explicatif /(4) argumentatif )


La note du document 1:
1. la source du texte : la lettre est tiré (Paroles de poilus, Lettres et carnets du front, 1914-1918, Éd. Librio, Radio France, 1998.) ( Lettres et carnets du front = lettres et carnets des soldats ) ( Éd. = édition)
2. Le temps : present ( On raconte en présent dans la lettre. )
3. la nature du document : texte descriptif ( mot : émouvant ) / texte narratif ( donner ses nouvelles )
4. (‘’Enfin, espérons quand même.’’ = son espoir de rester en vie. )

Document 1

6 septembre 1916, mercredi soir

Ma chère mère,
Je t’envoie quelques lignes des tranchées où nous sommes depuis Dimanche soir.
De la boue jusqu’à la ceinture, bombardement continuel, toutes les tranchées s’effondrent et c’est intenable.
Nous montons ce soir en première ligne mais je ne sais pas comment cela va se passer, c’est épouvantable. Nous avons déjà des tués et des blessés et nous avons encore deux jours à y rester.
Je donnerais cher pour être loin d’ici.
Enfin espérons quand même.
Adieu, et une foule de baisers de ton fils qui te chérit.

Gaston

Paroles de poilus, Lettres et carnets du front, 1914-1918, Éd. Librio, Radio France, 1998.

La note du document 2:
1.La source du texte : ( Henri Barbusse, Le Feu, 1916.)
2.Le temps : présent (’’Maintenant, on court presque....’’) ( un impression devant un film )
3.La nature du document : texte narratif (‘’ Maintenant, on court....ou bien cabrés...’’) (On raconte des faits. /un épisode de guerre = un petit morceaux / raconter une suite d’événements )

Document 2
Maintenant, on court presque. On en voit qui tombent tout d’une pièce, la face en avant, d ‘autres qui échouent, humblement, comme s’ils s’asseyaient par terre. On fait de brusques écarts pour éviter les morts allongés, sages et raides, ou bien cabrés﹝...﹞.
On y est. Les fils de fer ont été déterrés avec leurs longues racines en vrille, jetés ailleurs et enroulés, balayés, poussés en vastes monceaux par le canon. Entre ces grands buissons de fer humides de pluie, la terre est ouverte, libre.

Henri Barbusse, Le Feu, 1916.

La note du document 3 :
1. la source du texte : une bande /un roman dessine(e) (Jacques Tardi, première de couverture de C’était la guerre des tranchées, Éd. Casterman, 1993.) ( premiere de couverture de c'etait la guerre des tranchees =première de couverture d’une bande dessinée/ d’un roman dessiné)
2. le temps :
3. la nature du document : (donner des informations (?) ) texte informatif
4. un crâne, la mort

Document 3
une image d’une bande dessinée ‘’ C’était la guerre des tranchées. (1914~1918 / Tardi )’’

Jacques Tardi, première de couverture de C’était la guerre des tranchées, Éd. Casterman, 1993.

La note du document 4 :
1. la source du texte :un article qui est tiré d’Internet ( http://lemondedelilly.chez.tiscali.fr/ fiche_tranchees.html, janvier 2005. ) (une tranchée = mot clé : un trou dans la terre )
2. le temps : imparfait
3. la nature du document : ( donner des informations ( ? ) ) texte descriptif

Document 4
Les tranchées étaient bien souvent des trous d’obus aménagés et reliés entre eux par des fossés creusés par les soldats. ﹝...﹞Elles étaient constituées de lignes de tir reliées entre elles par des traverses. On obtenait ainsi un dispositif en zigzag qui empêchait les tirs ennemis de balayer les tranchées sur toute leur longueur.
La pluie et la neige finissaient par s’y accumuler, de sorte que les soldats étaient souvent malades.
Pour qu’ils ne glissent pas au fond des tranchées, on installait sur le sol des nattes et des caillebotis.
Toutefois, ils avaient souvent de l’eau jusqu’aux genoux.

http://lemondedelilly.chez.tiscali.fr/
fiche_tranchées.html, janvier 2005.

La note du document 5 :
1. la source du texte : extrait d’une interview ( un entretien : un interview d’une personne / L’Humanité : un journal français )
2. le temps : présent
3. la nature du document : texte argumentatif

Document 5 entre guillemets
Quand je dessine les tranchées, les mutilés, je n’ai jamais envie de créer de belles images. Cela nuit à la narration. Quand je mets mes personnages dans les tranchées, j’ai l’impression de sentir les odeurs, d’avoir froid, de marcher dans la boue. Je ne veux pas d’esthétisme.

Extrait d’un entretien de Jacques Tardi accordé à J.-L. Lantenois et publié dans L’Humanité du 28 janvier 1998

D’autre note :
genre x=x type
genre = (f) (m)
type = texte narratif, descriptif, informatif, argumentatif

沒有留言:

張貼留言